théatral_JulieTimmerman

Julie 

Timmerman

Autrice, Metteure en scène et Comédienne

Elle dirige depuis 2008 la compagnie Idiomécanic Théâtre. Elle débute comme comédienne à l’âge de 10 ans dans Le Château de ma mère d’Yves Robert, où elle tient le rôle d’Isabelle, puis dans Le Bal des casse-pieds. Elle joue pour la première fois sur scène à l’âge de 16 ans dans deux pièces de Nathalie Sarraute, mises en scène par François Timmerman. Elle joue ensuite au Théâtre du Campagnol sous la direction de Jean-Claude Penchenat dans La Discorde, de Claudia Morin dans Nocturne pour un poète et La Profession de Madame Warren, de Marion Mirbeau dans Gabriel(le), et de Jean-Marc Hoolbecq dans Le Chien du Jardinier. Parallèlement, elle suit le cursus de formation de l’École de Chaillot, puis du Studio-Théâtre d’Asnières. Elle entre à l’ERAC (École Régionale d’Acteurs de Cannes) en 2002, où elle travaille avec Catherine Marnas, Romeo Castellucci, Alain Françon, Georges Lavaudant et Ludovic Lagarde. Parallèlement à sa formation, elle tourne avec Jean-Pierre Mocky dans Touristes ? Oh yes !, et réalise en 2006 une fiction radiophonique, Dînette, de Charles-Éric Petit. À sa sortie de l’ERAC, elle joue au théâtre sous la direction de Jean-Louis Benoît dans Les Enfances du Cid, de Gilles Bouillon dans Victor ou Les Enfants au pouvoir, d’Alain Françon dans L’Hôtel du libre-échange au Théâtre de la Colline, de Claudia Morin dans Permettez Madame et L’Ours, de Dominique Touzé dans Les Instituteurs immoraux et Le Dragon d’Aleuze, et de Stanislas Grassian dans Le Songe de l’oncle et Alias le bonheur. Elle travaille également sur une dizaine de fictions radiophoniques réalisées par Christine Bernard-Sugy pour France Inter et France Culture. Parallèlement, elle obtient le Diplôme d’État d’Enseignement du Théâtre, et intervient régulièrement dans des ateliers-théâtre, ainsi qu’au Cours Florent. Elle fonde en 2008 la compagnie Idiomécanic Théâtre avec laquelle elle met en scène Un Jeu d’enfants de Martin Walser (2008), Words are watching you, création collective d’après 1984 de George Orwell (2009 à 2012), La Sorcière qu’elle adapte de Jules Michelet (2013-2015), Rosmersholm d’Henrik Ibsen (2014), et Un Démocrate, qu’elle écrit d’après la vie d’Edward Bernays, neveu de Freud et père des Relations Publiques. Ce dernier spectacle a reçu le Prix Coups de coeur du Club de la presse OFF#2017, et tourne encore aujourd’hui. Parallèlement à son travail de comédienne, de metteure en scène et d’autrice, elle donne de nombreux cours et ateliers, notamment au Cours Florent. Elle se dirige aujourd’hui vers la mise en scène d’opéra, et a entamé l’écriture de deux nouvelles pièces : Bananas et Zoé.

Théâtre(s)_JulieTimmerman