Jean-Baptiste

Verquin
Comédien

Ancien élève de l’école du TNS, il intègre avant sa sortie de l’école la troupe du Théâtre National de Strasbourg, dont il est membre de 2001 à 2003.  Il joue ainsi sous la direction de Stéphane Braunschweig dans L'Exaltation du labyrinthe d’Olivier Py, La Mouette d’Anton Tchékhov, La Famille Schroffenstein  d’Heinrich Von Kleist. Il travaille aussi avec Laurent Gutmann sur Nouvelles du Plateau S et avec Jean-François Peyret sur La Génisse et le Pythagoricien. Il retrouve ce dernier au Théâtre National de Chaillot dans Les Variations Darwin, puis au festival d'Avignon dans une série d'improvisations publiques : Ce soir on improvise (mais c’est cet après-midi). Il retrouve Stéphane Braunschweig en 2006 lors de la création de L’Enfant rêve d’Hanokh Levin. De 2003 à 2006, il intègre la compagnie de Julie Brochen pour Le Cadavre vivant de Tolstoï, Oncle Vania d’Anton Tchekhov, Histoire vraie de la Périchole (créé au Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence). En 2006, il rencontre Sylvain Maurice avec qui il entame un compagnonnage de cinq ans au CDN de Besançon (Le Marchand de sable d’après Hoffmann, Peer Gynt, Richard III, La Chute de la Maison Usher). En 2009, il joue Fantasio d'Alfred de Musset, mis en scène par Julia Vidit. En 2011, il est narrateur dans le spectacle d'Alban Darche autour de l'œuvre de Jacques Demy  (Le souffle du Demy Dieu créé au LU de Nantes). Il rencontre Nicolas Kerszenbaum en 2011, qui le met en scène dans Soda, À l'intérieur et sous la peau, Être affecté, et Le Lait et le Miel. Il le retrouve en 2015 pour un travail sur Marcel Proust. En 2013, il joue au Théâtre Marigny sous la direction de Marion Vernoux dans Les Bulles de Claire Castillon. Il accompagne le travail de Charlotte Lagrange au sein de la compagnie La Chair du Monde (L'âge des poissons, 2013). Il travaille ensuite au Théâtre National de la Colline avec Stéphane Braunschweig (Les Géants de la montagne de Luigi Pirandello). Il anime également de nombreux stages amateurs et intervient dans les options théâtres de différents lycées. Au cinéma, on a pu le voir chez Bertrand Bonello, Nicolas Engel ou encore Alex Pou. Parallèlement à son métier d'interprète, il fonde en 2001 avec sept anciens de sa promotion du TNS le Groupe Incognito, collectif artistique pluridisciplinaire, basé à la maison du Comédien Maria Casarès en Charentes, collectif avec lequel il crée plusieurs spectacles où la musique tient une large place (Le Cabaret des Utopies, Musique pour une absente, Le Cabaret des Vanités). Au nom de ce collectif, il met en scène en 2009 Une Cerisaie d’après Anton Tchekhov, avec des comédiens amateurs et professionnels pour les 10 ans de la Maison du comédien Maria Casarès.